Retour

Retour
Analyse - 30 septembre 2011

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

septembre 2011

Recherche

L
Imprimer Produits et activités, Transport,

Les taxis touristiques

Les chauffeurs de taxi interagissent avec de nombreux touristes et constituent même parfois le premier contact qu’a un visiteur à destination. L’importance de leur rôle a insufflé à l’industrie du tourisme un vent de changement aux quatre coins de la planète. Orientée vers l’expérience des visiteurs, sur l’eau comme sur la terre, la mission des taxis touristiques va parfois au-delà du déplacement des clients entre un point A et un point B!

Les taxis du Québec, une industrie très réglementée

Au Québec, le nombre de permis de propriétaire de taxi est limité. Ainsi, selon l’Institut économique de Montréal, on comptait en 2010 84 taxis à Sherbrooke, 629 à Québec et 4 445 sur l’île de Montréal. Une fois sur la route, les chauffeurs voient leurs activités restreintes au territoire inscrit sur leur permis. L’encadrement de cette industrie vise à protéger les usagers et à assurer la qualité des services qu’on leur offre.

L’Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau est le client le plus convoité des chauffeurs. Pour éviter les discordes, on effectue depuis 2009 un tirage au sort pour décider quels seront les acheteurs des 297 permis. La rentabilité des courses et les clientèles d’affaires et touristiques justifient cet engouement.

Des taxis au service des touristes

Les taxis touristiques se distinguent des autres types de taxis par leur approche orientée vers l’expérience et la découverte d’un lieu. Dans plusieurs cas, les chauffeurs détiennent une formation appropriée ou travaillent étroitement avec l’office de tourisme de la destination. Les compagnies proposent généralement un choix diversifié de circuits ainsi que des circuits sur mesure.

Par exemple, à Québec, la compagnie TaxiCoop Québec offre six tours de ville d’une durée de deux à six heures.

  1. La ville de Québec, la vie et son histoire
  2. Chute Montmorency et l’île d’Orléans
  3. Tour de ville de Québec et de la chute Montmorency
  4. Tour de campagne et tourisme religieux
  5. Journée complète d’aventure et d’histoire de la ville de Québec
  6. La ville de Québec, la vie et son histoire incluant une croisière touristique

Les visites, qui peuvent également être faites sur mesure, sont animées par des chauffeurs possédant la certification de guide touristique du Collège Mérici. Les tarifs à l’heure s’élèvent à 65$ pour une voiture de 4 personnes.

Plusieurs contextes favorisent l’utilisation d’un taxi touristique. En voici deux exemples:

  • Les escales aériennes constituent parfois une perte de temps au cours d’un voyage. Pour éviter d’attendre des heures à l’aéroport, certains voyageurs préfèrent profiter de ce moment pour visiter un maximum de lieux sans louer de voiture; ils choisissent alors de se déplacer en taxi. À Singapour, les Taxi Tourist Guide visent cette clientèle et lui proposent des visites commentées de la ville. Les excursions requièrent un minimum de trois heures et se font à partir de l’aéroport Changi. Les chauffeurs qui offrent ce service possèdent une certification de l’Office de tourisme et de l’Académie de taxis de Singapour. La formation théorique et pratique de trois mois inclut l’apprentissage des principaux attraits touristiques, de notions historiques, de la relation avec la clientèle et de techniques de guidage.
  • Conduire une voiture peut être contraignant et dangereux lors d’une visite œnotouristique. En France, plusieurs offices de tourisme se sont alliés avec des compagnies de taxi pour résoudre cette problématique. C’est le cas de la région de Bordeaux, où un circuit guidé mène les visiteurs dans les grands vignobles bordelais.

Les bateaux-taxis

L’omniprésence de l’eau dans certaines villes a inspiré des communautés à offrir un service de transport sur voies navigables. Les bateaux-taxis évitent parfois aux usagers de faire de grands détours, permettent d’atteindre des lieux autrement inaccessibles ou ravissent simplement les touristes au pied marin. Ils sont présents dans quelques grandes villes du monde ainsi que dans des espaces ou des parcs naturels. En voici trois exemples:

  • À Boston, le Rowes Wharf Water Transport, compagnie qui gère un service de bateaux-taxis, dessert de nombreux attraits de la ville et détient l’exclusivité de quelques arrêts, tels que l’Aquarium de la Nouvelle-Angleterre et l’aéroport international de Logan.

 

Source: Rowes Wharf Water Transport 

  • En Nouvelle-Zélande, le bateau-taxi du Parc national Abel Tasman joue un rôle important dans le déplacement de ses visiteurs. L’absence de routes pour véhicules motorisés oblige les randonneurs à suivre un itinéraire linéaire sur les rives de la mer, à la marche ou en kayak. Le bateau-taxi apparaît donc comme le moyen de transport le plus approprié pour circuler le long des berges, pour visiter les colonies d’otaries sur les îles environnantes et pour raccompagner les excursionnistes à bon port.

 

Source: Marahau Water Taxi

  • Les visiteurs et résidents de Québec peuvent eux aussi s’adonner à des excursions en bateau-taxi. Depuis cinq ans, la compagnie Excursions Maritimes Québec fournit ce service dans la région de la capitale. L’entreprise propose certains itinéraires et forfaits à partir de quelques lieux d’embarquement prédéfinis, tels que le Quai des cageux sur le boulevard Champlain, la marina du Port de Québec et l’île d’Orléans.

 

Source: Excursions Maritimes Québec

Les clients peuvent également obtenir un service sur mesure. Par exemple, ils peuvent demander de se faire déposer à un lieu et d’être récupérés quelques heures plus tard au même endroit. Afin de proposer une offre plus complète, l’entreprise travaille en partenariat avec plusieurs intervenants touristiques de la région.

L’importance de la qualité du service et de l’innovation

La qualité des taxis touristiques repose sur la flexibilité des services, la formation des chauffeurs-guides, la pertinence des services offerts et leur complémentarité avec l’offre touristique existante. Bien que l’industrie des taxis soit très règlementée au Québec, les titulaires d’un permis de propriétaire de taxi sont libres d’innover par leur pratique, en ville comme en région.

Sources:

– Conseil canadien des ressources humaines en tourisme. «Normes de compétence nationales».

– Institut économique de Montréal. «Industrie du taxi: en route vers une réforme», août 2010.

Sites Web:

– Excursions Maritimes Québec 

– Office de tourisme de Bordeaux

– Parc national Abel Tasman

– Rowes Wharf Water Transport

– Singapore Taxi Academy

– TaxiCoop Québec

– Ville en mouvement

– Collège Mérici

 

 

  • Véronique Gosselin

    La compagnie de Taxi de Rimouski offre différents circuits pour visiter les attraits touristiques de la région ou bien pour faire une visite de la ville.
    C’est un produit idéal pour les gens qui n’ont pas de véhicule.

  • Lahaye Françoise

    Au Lac Vassivière en Limousin (France), cela fait 2 ans que nous avons des bateaux-taxi GRATUIT du 1 er avril au 1er novembre, les touristes apprécient beaucoup, cela leur permet d’apprécier la dimension du Lac de Vassivière et sa beauté authentique. Le projet d’énergie propre va dans un futur proche s’additionner au concept de bateau-taxi.
    La manne du tourisme est pleine d’innovation. Tant mieux !!

  • Jacques-Yves Toulemonde

    En venant vous visiter à Montréal le 9 septembre dernier, le taxi de ma ville qui est venu me chercher chez moi à 7H du matin pour m’enmener à l’aéroport Paris Roissy CDG m’a offert un café chaud sortie de son thermos. Voila une attention et un service qui donne le sourire au client et le dispose agréablement pour laisser un pourboire au chauffeur. En plus l’organisation des taxis de la ville où j’habite accepte le paiement par carte bancaire. au final j’ai retenu une voiture à mon retour de voyage pour eviter la désagrement un chauffeur de taxi parisien n’acceptant pas les cartes de credit et qui n’a aucun souci de son passager. Vous avez tout a fait raison de dire que c’est le premier contact du touriste avec la destination. votre idée de circuit et guide touristique est tout à fait intéressante. j’en parlerai avec mon chauffeur de taxi la prochaine fois que je ferai appel à eux. Jacques-Yves Toulemonde Actourism Conseil marketing en tourisme.

  • Hélène Théberge

    Avec l’arrivée de la clientèle de croisières à Saguenay, les taxis sont essentiels pour le transport. Une initiative intéressante a pris forme, l’accréditation Taxi Sourire. Pour plus d’informations : http://www.informeaffaires.com/saguenay/sections/politique-et-communautaire/544-projet-pilote-taxi-quai-de-bagotville-comme-entite-regionale

  • Jean-Marc Hénot

    Un tout nouveau service de bateau bus a été mis en service cette année (septembre) sur la rivière des Outaouais entre Ottawa et Gatineau reliant :
    (le quai des écluses d’Ottawa et le musée Canadien des Civilisations).
    le bateau est à propulsion électrique, zéro pollution, capacité 12 personnes dont 2 fauteuils roulants, avec espace pour vélos. Silencieux et très agréable !!!

  • Amélie Racine

    Voici aussi un commentaire provenant de Catherine Lefebvre sur Twitter: Vous avez vu http://www.mexicotaxiproject.com? Bonne idée!

Consultez notre Netiquette