Retour

Retour
Analyses - 3 juillet 2009

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

juillet 2009

Recherche

L
Imprimer Ailleurs dans le monde, Produits et activités,

Villes de nuit: quand l’offre s’organise!

Nuit et jour, sans interruption, la ville est en mouvement. Les travailleurs de soir et de nuit occupent une part importante de la population active. De plus en plus, les activités récréatives urbaines nocturnes se multiplient. La nuit n’est plus l’exclusivité des bars et des clubs, du moins pour un nombre grandissant de villes. Des initiatives originales visant à «coloniser la ville pendant la nuit» naissent, puis sont imitées ailleurs. Les frontières de la nuit tombent et proposent une nouvelle dynamique urbaine, plus festive,  plus créative, moins «ordinaire». Voici quelques exemples  de villes déterminées à créer un environnement nocturne qui s’inscrit dans l’identité de la cité.

Nuit blanche, musées, cinéma, arts, poésie, vélo, les activités ponctuelles de nuit connaissent un engouement depuis quelques années. La noirceur a ce «petit quelque chose» de spécial, elle est porteuse de mystère, de possibilités, d’aventure et peut transformer l’ambiance urbaine du quotidien en une atmosphère de fête. Mais pour que ce changement s’opère, il faut du monde! Le sentiment de sécurité, une fois le soleil couché, chute soudainement. Pour cette raison, certaines villes ont créé des politiques et des chartes mettant à contribution de nombreuses composantes du milieu: les transports en commun, les commerçants, le service de police, les résidents, les travailleurs de nuit, etc.

Des villes «Lumière»

Lyon
La Ville de Lyon connaît une effervescence économique et culturelle croissante. Pour créer des conditions propices à une vie nocturne de qualité, la Ville et d’autres acteurs publics et privés ont développé l’offre de nuit et mis en place des balises pour bien encadrer les activités et éviter les débordements. L’enrichissement de l’offre nocturne de Lyon passe notamment par :

  • La bonification du Plan Lumière qui existe déjà depuis 20 ans et qui est devenu un modèle inspirant à travers le monde. Lors de son lancement en 1989, le Plan Lumière consistait en l’éclairage de 250 sites, pour la plupart patrimoniaux, dans le but d’établir un climat de sécurité, mais aussi pour des questions de mise en valeur du patrimoine, d’esthétisme et d’ambiance. Le nouveau Plan Lumière de Lyon vise à mieux saisir la complexité de la ville en favorisant une mise en lumière de la diversité de ses composantes. Ainsi, outre les monuments historiques, on prévoit illuminer les fleuves, les collines, les silhouettes de la ville, les grands axes routiers, le tout de façon créative et esthétique avec des installations économes en énergie.
  • Plusieurs événements nocturnes tout au long de l’année, comme la Nuit des musées, les Nuits sonores ou encore la Fête des Lumières qui met en vitrine l’expertise développée par la Ville en matière d’illumination.

villes_nuit1

  • La conception d’une carte, en 2007, identifiant tous les établissements ouverts entre minuit et cinq heures du matin et des suggestions de sorties selon l’heure (quoi faire à Lyon à telle heure de la nuit). La première édition comptait 45 000 exemplaires et s’est écoulée en six mois.
  • L’ajout de services de transports en commun les jeudis, vendredis et samedis par des «navettes pleine lune» entre le centre-ville et la périphérie.
  • Des tarifs réduits de transport en commun : le «ticket soirée», de 19h à minuit et demie.
  • L’adhésion des différents acteurs à la Charte de la qualité de la vie nocturne, dont les objectifs visent, entre autres: le respect des règles de sécurité et la tranquillité des riverains; la participation active à l’amélioration de l’environnement; le développement de l’offre culturelle; une gestion rigoureuse et responsable de tous les établissements; une concertation permanente entre les professionnels, les associations, les élus locaux et les administrations concernées.
  • La mise sur pied d’un comité de pilotage sur la vie nocturne.

Paris

Les nuits de Paris sont aussi bien vivantes! On estime que 15% de la population active parisienne travaillent dans la fourchette «minuit-6h» et  45% travaillent régulièrement au-delà de 20h. On constate aussi une forte tendance à la mobilité active de nuit, puisque la Ville enregistre 45 000 trajets Vélib’ (vélos parisiens en libre-service) par mois entre une heure et deux heures du matin.

La nuit entraîne une autre dimension à la vie urbaine. Elle favorise la sociabilité, les rapprochements, la créativité, et son dynamisme contribue à l’attractivité touristique et au rayonnement international de la destination, comme c’est le cas de Paris. Afin de valoriser la richesse et la diversité de l’offre artistique et festive de la nuit parisienne, la Ville lance, au printemps 2009, le projet «Passe Nuit», un guide de la nuit parisienne. Ce dernier prendra la forme d’un plan-guide et d’un site Internet (www.parisnightlife.fr), où l’on trouvera le plus grand nombre d’établissements nocturnes rassemblés sous un même portail. Le Passe Nuit informera les Parisiens comme les touristes. Une interface de géolocalisation sera développée pour les téléphones cellulaires.

Tour de ville la nuit

Pour épicer les visites autrement plus conventionnelles, il est possible de participer à une visite guidée de certaines villes de la République tchèque de nuit. Dans les quartiers historiques, on  ranime les comptes et légendes qui, la noirceur venue, sont tout à coup plus crédibles qu’en plein jour! La découverte nocturne des châteaux offre aussi une tout autre ambiance à la visite et ajoute au mystère de ces constructions médiévales. La nuit des musées se traduit par l’ouverture de ces institutions toute la nuit dans une cinquantaine de villes à travers la République tchèque.

Potentiel nocturne des milieux urbains québécois

La Ville de Québec s’est doté tout récemment de bornes interactives fonctionnelles 24h sur 24 sur le patrimoine. Elle remet à son calendrier estival pour les cinq prochaines années le désormais célèbre Moulin à images auquel se joindra l’animation du Cirque du Soleil. La capitale développe des produits nocturnes de haut calibre! Étant donné son caractère festif, créatif et la vitalité de son night life, Montréal est une ville tout indiquée pour dynamiser et promouvoir davantage son offre de nuit. De nombreux événements nocturnes s’y déroulent déjà et connaissent beaucoup de succès. Pensons notamment à la Nuit blanche du Festival Montréal en lumière, au Tour de nuit à vélo, à Nuit Blanche sur Tableau Noir de l’avenue du Mont-Royal, aux activités estivales en soirée, au plan lumière du Quartier des spectacles… Bref, favoriser, faciliter, promouvoir et rendre plus agréable la vie nocturne s’inscrit tout à fait dans l’ADN des grandes villes.

villes_nuit2

 

Analyse rédigée dans le cadre d’un partenariat avec Tourisme Montréal sur le tourisme culturel

Sources:
–    La Gazette officielle du Tourisme. «Politiques temporelles nocturnes: des pistes à explorer», no 1992, 4 février 2009.
–    Mairie de Paris. «Paris présente son Passe Nuit», dossier de presse, novembre 2008.
–    Ville de Lyon. «Charte pour la qualité de la vie nocturne», mai 2006.

Sites Internet:
–    Charte pour la qualité de la vie nocturne
–    CzechTourisme.com
–    Fête des Lumières
–    Institut pour la ville en mouvement
–    La Société du patrimoine urbain de Québec
–    Nouveau Plan Lumière de Lyon
–    Nuit Blanche sur Tableau Noir
–    Nuits sonores (Lyon)
–    Plan lumière du Quartier des spectacles
–    Un Tour la Nuit

 

Consultez notre Netiquette